Le Canada

Le Canada : le pays le plus performant du G8

Population : 33.6 millions
PIB réel : 1.5 trillion CAD
Superficie : 9 984 670 km2
10 provinces et 3 territoires

Carte du Canada
Carte du Canada

Le Canada a été le seul membre du G8 à afficher un surplus en 2007. Malgré qu’il connaisse un déficit global durant la période 2008-2014, le Canada se retrouve en bien meilleure position que la plupart des pays membres du G8. De plus, lors de la récente décennie, le Canada a connu la plus forte croissance démographique du G8.

Le Canada offre les taux d’imposition des entreprises parmi les plus compétitifs au monde – de 18 % en 2010, ils passent à 15 % en 2012.

Le Canada et les États-Unis sont les plus grands partenaires commerciaux au monde. En 2011, le commerce bilatéral a atteint près de 600 milliards CAD ce qui représente 1,7 milliard de CAD par jour. Le Canada enregistre une balance commerciale en général positive avec son voisin du Sud. Les États-Unis font plus d’affaires avec le Canada qu’avec tout autre pays, davantage avec le Canada qu’avec l’ensemble des pays de l’UE réunis!

Depuis l’adoption de l’Accord nord-américain de libre-échange (ALENA) en 1994, le Canada offre un accès durable garanti au marché nord-américain.

En plus d’éliminer les tarifs, l’ALENA comporte des dispositions sur les aspects suivants :

  • entente spéciale au niveau du bois d’œuvre pour l’exemption des droits à la frontière;
  • assouplissement des mesures à la frontière;
  • libre circulation du personnel;
  • protection de l’investissement et de la propriété intellectuelle;
  • certification des produits.

La conclusion de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) a eu pour effet d’intégrer les économies canadienne, américaine, et mexicaine dans presque tous les domaines commerciaux. En conséquence, les entreprises du Canada ont accès à un marché de 450 millions de consommateurs, ce qui représente un PIB total (Parité des pouvoirs d’achat) de presque de 17,5 trillions de CAD.

Le Canada a également des accords de libre-échange avec les pays suivants : Chili, Colombie, Costa Rica, Israël, Jordanie et Pérou. Un accord de libre-échange est actuellement négocié entre les autorités canadiennes et la communauté européenne.


Le Québec

Le Québec : performe mieux que la moyenne canadienne face à la récession

1re province en superficie au Canada (1 542 058 km2)
2e pour la population avec 7,8 millions d’habitants
PIB réel : 246 milliards CAD 

Carte des régions du Québec
Carte des régions du Québec

La moitié de sa superficie est couverte de forêts

Le Québec, c’est 17 régions administratives et 6 régions métropolitaines, dont Montréal, qui en est sa capitale économique.

La capitale du Québec (siège du gouvernement provincial) est la ville de Québec.

La langue officielle de la province est le français mais la plupart des habitants des grands centres sont bilingues

Le Québec offre une économie très diversifiée. La province possède plusieurs leaders dans les secteurs suivants : aérospatiale, agroalimentaire, automobile/transport terrestre, métaux légers, microélectronique, multimédia, optique photonique, sciences de la vie, services informatiques et logiciels et télécommunications.

Le Québec possède aussi des ressources naturelles en abondance et une profusion de ressources minérales souterraines en plus d’un million de lacs et de rivières.

Le Québec a mieux traversé la récession de 2008 comparé aux autres provinces canadiennes et notamment celle de l’Ontario. En effet, pour 2010, son taux de chômage se situait sous la barre de celui de l’Ontario (8,0 % pour le Québec comparativement à 8,7 % pour l’Ontario selon les données de RBC Provincial Outlook December 2011). La Québec a vu son taux de chômage diminué aussi depuis 2008 et se situe maintenant autour de 7,8% pour 2014 (RBC Provincial Outlook 2015).


La région de l’Estrie

L’Estrie est une région administrative du Québec située le long de la frontière avec les États-Unis, à l’est de la Montérégie et au sud de Centre-du-Québec. Ses villes principales sont Sherbrooke, Magog, Coaticook, Lac-Mégantic et Windsor. Elle est composée de sept municipalités régionales de comté (MRC) et de 89 municipalités locales.

Population : 309 975 (2010)
Superficie : 10 195 km²
Densité : 29,2 hab./km²
Taux de natalité : 10,3 ‰ (2006)
Taux de mortalité : 7,6 ‰ (2006)

Carte de la région de l'Estrie
Carte de la région de l’Estrie

La richesse de son sol et de son sous-sol, la splendeur de ses collines et de ses montagnes, la beauté sauvage de plusieurs centaines de lacs en font l’une des plus magnifiques régions du Québec. Cette région est toujours très appréciée par les villégiateurs et les touristes.

La présence d’entreprises novatrices soutient la région dans sa transition vers l’économie du savoir. La diversification est perceptible dans nombre de domaines : le transport (Bombardier), le divertissement (Corporation Image Entertainment), les technologies propres (Enerkem) et la recherche (Sherbrooke Innopole), pour ne nommer que ceux-là. De plus, on observe une forte tendance à la spécialisation des activités manufacturières et forestières. (Source : Desjardins)

Sherbrooke est le principal centre économique, culturel et institutionnel de la région administrative de l’Estrie, d’où son surnom de « la Reine des Cantons-de-l’Est ». Elle est le siège d’un archevêché catholique. Sa population est estimée à 154 601 habitants en 2011 et elle constitue la 6e ville en importance au Québec. La Région Métropolitaine de Recensement de Sherbrooke (RMR) compte quant à elle 201 890 habitants et constitue la 4e plus grande RMR au Québec et la 20e au Canada.

Sherbrooke est un pôle universitaire important avec huit institutions et 40 000 étudiants par année. La proportion d’étudiants universitaires y est de 10,32 étudiants par tranche de 100 habitants, ce qui proportionnellement à sa population, en fait la plus importante concentration d’étudiants au Québec.

Perspectives sectorielles de Service Canada

Pour l’horizon 2015, nous anticipons un taux de croissance annuel moyen de 0,8 % pour la région de l’Estrie, soit un taux tout juste inférieur à celui prévu dans l’ensemble du Québec (0,9 %). La plupart des secteurs industriels participeront à l’évolution positive de l’emploi, quoique certains, plus traditionnels, continueront d’être affectés par la concurrence des pays émergents.


La Municipalité régionale du Granit (MRC)

Superficie en terre ferme (2013) 2 731 km²
Densité de population (2013) 8,2 hab/km²
Population totale (2013) 22 294 hab.
   0-14 ans 3 389 hab.
   15-24 ans 2 220 hab.
   25-44 ans 4 654 hab.
   45-64 ans 7 416 hab.
   65 ans et plus 4 615 hab.
Solde migratoire interrégional (2012-2013) -55 hab.
Perspectives démographiques (variation de la population 2006/2011) – 0,9 %
Travailleurs de 25-64 ans (2012) 8 457
Taux de travailleurs de 25-64 ans (2012) 73,1%
Revenu d’emploi médian des travailleurs de 25-64 ans (2012) 32 161 $
Revenu disponible des ménages par habitant(2012) 21 992 $
Valeur totale des permis de bâtir (2013) 22 506 k$
Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales (2014) 131 773 $

Carte MRC du Granit
Carte MRC du Granit

Adossée à la chaîne des Appalaches, la MRC du Granit (la région de Mégantic) est située à l’extrême sud-est de la région de l’Estrie, aux portes de la Beauce et du Maine (É-U). Note* La MRC n’est qu’à 2 heures de Montréal et de Québec et à moins d’une heure de la frontière américaine (Maine). Le relief de la région est constitué de pentes douces et de terrains plus accidentés, avec une altitude moyenne variant entre 365 et 550 mètres. Le territoire comprend deux zones topographiques distinctes : la zone des montagnes frontalières dans la partie sud et celle du haut plateau appalachien dans la partie nord.

Les montagnes frontalières chevauchent la frontière canado-américaine.  Elles représentent le prolongement vers le nord-ouest de la chaîne des Montagnes Blanches (White Mountains) de la Nouvelle-Angleterre.  Cette partie sud de la région est caractérisée par des pentes abruptes et des sommets élevés tels les monts Scotch, Saddle Hill et la montagne de Marbre.  Le mont Gosford (1 189 mètres) et le Mont-Mégantic (1 104 mètres) sont les plus importants sommets de la région.  La partie nord du territoire est surplombée par deux monts importants, le mont Sainte-Cécile (890 mètres) et le morne de Saint-Sébastien (824 mètres).

Le territoire de la MRC du Granit couvre 2 821 kilomètres carrés et représente 26,8% du territoire estrien. La Ville de Lac-Mégantic constitue son pôle urbain (5 970 habitants) et couvre 21,77 kilomètres carrés. La MRC du Granit est composée des 20 municipalités suivantes :

  • Municipalité d’Audet
  • Municipalité de Courcelles
  • Municipalité de Frontenac
  • Municipalité de Lac-Drolet
  • Municipalité de Lac-Mégantic
  • Municipalité de Lambton
  • Municipalité de Milan
  • Municipalité de Nantes
  • Municipalité de Notre-Dame-des-Bois
  • Municipalité de Piopolis
  • Municipalité de Saint-Augustin de Woburn
  • Municipalité de Saint-Ludger
  • Municipalité de Saint-Robert Bellarmin
  • Municipalité de Saint-Romain
  • Municipalité de Saint-Sébastien
  • Municipalité de Sainte-Cécile-de-Whitton
  • Municipalité de Stornoway
  • Municipalité de Stratford
  • Municipalité de Val-Racine
  • Canton de Marston

Note* : La « MRC du Granit » et la « région de Mégantic » sont utilisées indifféremment.


Ville de Lac-Mégantic

Distance des principaux centres urbains

VilleDistance
Saint-Georges75 km (46 mi)
Sherbrooke105 km (65 mi)
Québec179 km (111 mi)
Montréal258 km (160 mi)
Portland ME USA270 km (167 mi)
Boston MA USA643 km (337 mi)
New York NY USA786 km (488 mi)
Frontière USA30 km (18 mi)